Lire de la philosophie n'est pas un truc d'intello

Lire de la philosophie n’est pas un truc d’intello

Pendant toute mon adolescence et même jusqu’à plusieurs années après, j’ai pensé que la philosphie était un truc d’intello. Je pensais que c’était sans intérêt et trop compliqué pour que j’y comprenne quelque chose. Il faut dire que dans les lycées professionnels, la question philosophique n’est pas du tout abordée. Donc je n’ai jamais suivi de classes de philosophie. Maintenant que j’ai appris à l’aimer, je le regrette beaucoup. J’en veux à ceux qui font le programme des filiales professionnelles de priver les étudiants de ses enrichissements.

Je ne saurais dire ce qui m’a vraiment poussé à lire de la philosophie. J’ai l’impression que cette envie est venue crescendo. Il est certain qu’au fil de mes lectures, certains auteurs faisaient référence à des philosophes ou à ce qu’ils avaient pu écrire et je me sentais frustré de ne pas comprendre ces références. D’autre part, au fil de mes rencontres, autour de moi des amis s’intéressaient à la philosophie. C’est le cas de Nicolas, ou de Luis qui est carrément professeur de philo. Lorsque nous discutions ensemble, je trouvais toujours fascinant la richesse de nos échanges et la profondeur des idées que nous abordions. Voilà peut-être ce qui explique mon regain d’intérêt pour la philosophie. Une chose est sûre néanmoins, loin d’être un truc d’intellectuel, la philosophie est à la portée de tous.

Et c’est le cas. C’est vraiment le cas. La philosophie est à la portée de tous. Je dirais même que la philosophie devrait être mise entre toutes les mains. Il faut juste bien comprendre quand on débute que c’est le cheminement d ‘une vie. En effet, un ouvrage philosophique ne se lit pas comme un roman. J’ai fait cette erreur, autant vous l’épargner. Enfin, nous y reviendrons un peu plus loin.

 

Plongeons dans les profondeurs de la pensée

Je crois qu’il est important de bien définir ce qu’est la philosophie. Parce que ne nous voilons pas la face, la philosophie est toujours revêtu d’un ensemble d’images et de clichés. Quand on pense philosophie, on pense à un mec assis sur un cailloux, le coude sur le genoux et le menton posé dans le creux de la main. Mais la philosophie, bien qu’elle soit intimement liée à la pensée, ne se pratique pas obligatoirement dans la position suggérée par Rodin.

En tout cas, peu importe dans quelle position vous la pratiquerez, la philosophie est un enrichissement incommensurable. En effet, il faut imaginer que la philosophie est une transmission sur des centaines, pour ne pas dire des milliers, d’années de réflexions sur les grandes questions qui taraudent l’humanité. Les ouvrages philosophiques sont les témoins de ce que pensaient les gens avant nous, les grands penseurs qui nous ont précédé. Dans de très nombreux cas, elle nous permet de comprendre les évolutions des modes de pensées, de civilisation en civilisation.

A la lumière de tout cela, il est donc indéniable que la philosophie permet à celui qui la lit d’ouvrir son esprit, de s’ouvrir davantage et d’aiguiser ses réflexions chaque jour un peu plus. En d’autres termes, la philosophie est formidable et vous permettra d’aborder les problèmes sous de nouvelles perspectives et donnera du grain à moudre à vos réflexions curieuses.

Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux

– Conficius

 

Faire le grand saut et lire de la philosophie

Je vais être honnête avec vous, lire de la philosophie peut s’avérer difficile aux premiers abords. D’autant plus si, comme moi, vous n’avez jamais eu de cours pour vous permettre de l’appréhender. Vous serez donc livré.e à vous même, mais pour être tout à fait franc je ne pense pas que ce soit un problème. Au contraire. Peut être qu’en disant ceci je vais froisser les professeurs de philosophie, mais j’ai le sentiment qu’il n’y a pas de “bonne façon” de lire de la philosophie. C’est justement ça la beauté de la chose. Chacun la lit à sa manière et se laisse imprégner par ce qu’elle a à lui apporter.

Ce qui est sûr, c’est qu’il faut bien prendre conscience qu’on ne lit pas de la philosophie comme on lit un roman. En philosophie, il faut prendre son temps. Nous le verrons un peu plus loin, c’est le cheminement d’une vie ; donc il n’y a vraiment pas d’urgence. N’hésitez pas à vous arrêter à chaque page, à chaque paragraphe, voire à chaque phrase si cela s’avère nécessaire. Le plus important, c’est d’aller au fond des choses et de comprendre l’essence de l’idée dont l’auteur veut nous faire part.

Pour plus de compréhension, vous pouvez également prendre des notes. Bien que si vous décidiez de le faire, je ne saurais que trop vous conseiller de reformuler ce que vous lisez avec vos propres mots. Parce que bien sûr, vous n’allez pas retenir mot pour mot. Ne vous frustrez surtout pas pour ça, de toute manière ce n’est pas le but. L’essentiel c’est de retenir l’idée, de s’approprier le fond du propos. Le plus important,c’est l’idée. Ce ne sont pas les mots.

 

Le cheminement d’une vie

Si vous avez décidé de faire le grand saut, (bravo ! ) allez-y vraiment crescendo. Vous savez, c’est un peu comme le sport. Si on y va trop fort, trop vite, on se lasse ou on se blesse. Et bien là, c’est pareil. Commencez par des auteurs accessibles et par des textes ludiques (type Paulo Coelho) avant de vous orienter vers des oeuvres plus profondes (type Hannah Arendt). Encore une fois, ce n’est pas une course. La philosophie c’est le cheminement d’une vie.

Il me semble que c’est vraiment ce point le plus important. Si vous deviez retenir une seule chose de cette réflexion, c’est bien celle là. Lire de la philosophie est quelque chose qui vous permettra de vous élever, en tant que personne, tout au long de la vie. C’est un long chemin sur lequel il faut marcher avec prudence et détermination.

Je crois maintenant que la philosophie devrait être enseignée partout. Peut être qu’enseigner n’est pas le terme approprié, mais quoi qu’il en soit chacun devrait y être sensibilisé. Tous nous efforts devraient d’ailleurs mener à sensibiliser les plus jeunes à la philosophie et à nous inspirer des enseignements de plus anciens. Tout cela dans le seul et unique but de grandir, d’ouvrir nos esprits et, surtout, d’enfin apprendre à vivre ensemble.

Voilà pourquoi, si j’ai pu contribuer à vous inspirer à travers cette publication, j’en suis honoré !

Amitiés,

Photo by Anthony Tran on Unsplash

Recevez chaque mois des expériences partagées, des réflexions sur la vie, et bien plus encore. Déjà plus de 2000 inscrits !
Ces données ne seront transmises à personne. En savoir plus.

Bonjour, moi c'est Romain !

Fondateur de l'association Donnons-Nous Les Moyens et Directeur Financier d'un groupe international, je partage mon expérience et ce que j' ai appris avec les années. Mon simple espoir est de participer à l'enrichissement collectif, tant sur le plan humain que sur le plan professionnel, par l'échange de connaissances. Merci pour votre temps ! Et surtout, si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à rédiger un commentaire !

Vous pouvez aussi me retrouver sur les réseaux sociaux:

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager… Un petit clic pour vous,
une grande aide pour moi !

Peut-être une prochaine fois !

Gardez votre liberté de choisir

Les réseaux sociaux et leurs algorithmes choisissent pour vous ce que vous allez voir ou non. Tant et si bien que c'est tout une partie de nos échanges et de mon travail qui part aux oubliettes ! Le seul moyen qui vous garanti la liberté de choisir ce que vous allez lire c'est ma newsletter. Libre à vous de la lire ou pas mais au moins vous êtes au courant des nouvelles publications.
Ces données ne seront transmises à personne.
En savoir plus.