Prise de décision juste et représentative

Chez Orchid Création, aucune décision n’est prise sans consultation de toutes les personnes qu’elle concerne. Jusqu’à présent, nous avons perdu beaucoup de temps en discussions, en échange et avons parfois eu l’impression de ne pas avancer. Pourtant, il faut reconnaître que c’est la manière la plus pertinente d’avancer. Lentement, mais de manière plus stable. Et puis, comme le dit l’adage, seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin.

À l’occasion des élections présidentielles, je me suis penché plus précisément sur la manière dont nous procédons pour élire nos présidents. Après tout, c’est un choix qui concerne l’intégralité de la population française. Nous qui avons déjà du mal à nous décider sur la refonte de notre site Internet, je me suis demandé comment il était possible de mettre toute un pays à la page.

C’est alors que je suis tombé sur une vidéo très intéressante du Youtuber français de la chaîne ScienceEtonnante qui compare les différents mode d’élection selon les études des politologues et des mathématiciens. Allons directement à l’essentiel ici, pour vous enlever l’ombre du doute, la méthode que nous utilisons pour élire nos présidents est loin d’être la meilleure mais c’est un autre débat.

Non, mon idée surtout était d’imaginer comment la meilleure méthode pourrait être appliquée en entreprise pour prendre les décisions importantes. Comment pourrions nous procéder par exemple pour décider des pistes à retenir pour la refonte du site Internet, lors de l’élection des délégués du personnel ou encore… de la destination du prochain séminaire ?

Comment choisir l’option la plus représentative ?

Le système de vote traditionnel, où chacun vote pour l’option qu’il préfère, comporte des dysfonctionnement. Bien que je suis sûr qu’en état, tout le monde la trouve tout à fait juste. Et pourtant, c’est le seul système dans lequel nous pouvons parfois être poussés à ne pas voter pour la possibilité que nous préférons mais plutôt voter pour la possibilité qui est la plus à même d’être retenue. On appelle cela le vote utile. Ce n’est pas très représentatif pour le choix de notre site Internet, je vous l’accorde, mais dans d’autres circonstances… Et également, c’est la seule méthode dans laquelle on peut être amené à faire un vote contestataire. Vous savez très probablement ce dont il s’agit, je ne vous fais pas de dessin.

Pour mettre en place un système de vote qui soit plus juste et plus représentatif de ce que la majorité préfère, les deux chercheurs français au CNRS à l’Ecole Polytechnique Rida Labaki et Michel Balinski propose la méthode dite du « jugement majoritaire ».

Fonctionnement du jugement majoritaire

Dans la pratique, c’est vraiment très simple. Le vote consiste à attribuer une mention à chacune des options qui sont présentées. Ces mentions sont limitées au nombre de sept et sont les suivantes :

  • À rejeter
  • Insuffisant
  • Passable
  • Assez bien
  • Bien
  • Très bien
  • Excellent

Une fois que les votes sont faits, nous prenons le total de chaque mentions pour chacune des options. Dans le cas de notre site Internet, nous prendrions les trois pistes graphiques qui sont présentées et pour chacune d’entres elles nous exprimerions les mentions en pourcentage du nombre de votes. En supposant que nous ayons 16 votants, cela pourrait donner les dépouillage suivant:

En exprimant ces votes en pourcentage, nous obtiendrions le graphique suivant qui met en évidence la représentation de chacune des mentions attribuées à chacune des propositions soumises :

La proposition la plus représentative de ce que souhaitent les votants est la deuxième proposition. En effet, c’est celle qui cumule le plus grand pourcentage de mentions favorables : 50% des votants considèrent qu’elle est au moins assez bien.

Mettre en place le jugement majoritaire

Pour mettre ce système en place dans votre organisation, vous pourriez utiliser les outils de Google, notamment l’outil Google Sheet dont je vous ai déjà parlé. En le couplant avec la fonctionnalité de questionnaire, vous pourriez même envisager de fair participer l’intégralité de vos salariés, de manière complètement anonyme et en ligne, à un vote, quel qu’il soit ! Le côté pratique de la chose, c’est que ça vous éviterait le travail long et fastidieux d’avoir à reporter les votes à la main.

Je pense que c’est que nous allons faire pour notre site Internet, nous n’arrivons pas à nous décider alors, tant qu’à faire, autant demander leur avis à l’intégralité des salariés du groupe. Avec le jugement majoritaire, nous aurons quelle est l’option qui plaît au plus de personne. Et pour d’autres types d’élections, peut être pourrions nous soumettre l’idée à notre actuel président, qui sait…

Photo by Edwin Andrade on Unsplash

Recevez chaque mois des expériences partagées, des réflexions sur la vie, et bien plus encore. Déjà plus de 2000 inscrits !
Ces données ne seront transmises à personne. En savoir plus.

Bonjour, moi c'est Romain !

Fondateur de l'association Donnons-Nous Les Moyens et Directeur Financier d'un groupe international, je partage mon expérience et ce que j' ai appris avec les années. Mon simple espoir est de participer à l'enrichissement collectif, tant sur le plan humain que sur le plan professionnel, par l'échange de connaissances. Merci pour votre temps ! Et surtout, si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à rédiger un commentaire !

Vous pouvez aussi me retrouver sur les réseaux sociaux:

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager… Un petit clic pour vous,
une grande aide pour moi !

Peut-être une prochaine fois !

Gardez votre liberté de choisir

Les réseaux sociaux et leurs algorithmes choisissent pour vous ce que vous allez voir ou non. Tant et si bien que c'est tout une partie de nos échanges et de mon travail qui part aux oubliettes ! Le seul moyen qui vous garanti la liberté de choisir ce que vous allez lire c'est ma newsletter. Libre à vous de la lire ou pas mais au moins vous êtes au courant des nouvelles publications.
Ces données ne seront transmises à personne.
En savoir plus.